Les plafonds en lambris.

dimanche, 10 mars, 2019 2

Nous voici de retour de nos congés.
Nous recommençons le chantier laissé à l’abandon depuis quelques semaines avec la pose de lambris au plafond.

Nous avons choisi un lambris déclassé chez un revendeur spécialisé avec pour motivation son faible coût. Il s’agit d’un lambris en sapin en lame de 13.5cm.
Nous le laissons en aspect naturel.

Quelques coupes en biseaux sont à prévoir du fait de notre haut de mur à 45 degrès. La pose se fait sans difficulté avec des clips prévus à cet effet. A noter tout de meme une position de clouage un peu inconfortable à la longue.

C’est ce que nous appelons un travail gratifiant! (facile, rapide, rendu instantané) et je ne comprends pas pourquoi les gens n’aime pas faire les finitions de manière générale.

 

 

Le sens de pose est déterminé par le sens de nos liteaux et donc par défaut parallèle à nos fermettes
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Adieu notre beau plafond couleur ciel…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

BUDGET
Lambris déclassé à 5€ le m2 = 275 euros pour 55m² environ.
Clips 6.5 euros / 12m² = 32 euros

TOTAL = 310 euros soit 5.6 euro le M2

 

TEMPS PASSE :
Pose = une fois le rythme pris, 3-4m² par jour en mode tranquille à 2 personnes

║ Laisser un commentaire ║

La pose des Tomettes.

jeudi, 15 février, 2018 0

Étant donné l’usage, un sol en terre nous paraissait un peu fragile pour une cuisine.(vis à vis du passage et des projections d’eau possible). Nous avons donc décidé d’y poser des tomettes.
Par chance, nous avons trouvé des tomettes d’occasion tout près de chez nous.

 

Avant de commencer à travailler, nous avons effectué un premier tri. Faute de choix, nous avions récupéré plusieurs « tailles » de tomettes différentes. Pour la cuisine, toute nos tomettes doivent avoir a peu de choses près la même dimension. Chez nous 22×22.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

En tant que bande d’amateurs, nous avons fait une toute petite surface , 6 m². Pour nous épargner du travail et puisque nous n’y voyons aucun intérêt, nous ne posons pas de tomettes sous les futurs meubles de cuisine. Un « vulgaire » sol en terre y sera posé plus tard.

Et pour corser un peu l’exercice, nous avons choisi une pose en diagonale encadrée par des rectangles. Tout un programme…

 

Une fois les tomettes triées drastiquement ,lavées et brossées dans l’eau , nous avons placé le motif au sol pour nous faire une idée. Il faut jouer un peu avec les tomettes de dimension differentes pour que les joints soient à peu près alignés. Une fois le motif validé, les tomettes sont numérotées au dos pour que nous les posions à la même place.

 

Ensuite , place à la découpe des rectangles et des triangles. Le tout à la meuleuse. (comme une tuile il suffit de tremper la tommette dans l’eau la veille).

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Etape suivante,la préparation du mortier « colle ». Comme nous recherchons l’étanchéité, nous faisons une pose sur mortier chaux composé d’1 volume de chaux NHL5 pour 3 volume de sable 0/4.
La pose se fera à l’avancée car nos tomettes sont très irrégulières et nécessitent un réglage pour chacune d’entre elles. L’épaisseur de dalle conseillée est normalement de 4cm. Nous avons moins (2.5cm) car nos tomettes sont assez épaisses et notre sol brut en terre était déjà fait.

 

Nous n’aimons pas trop la béto, et vu la faible quantité nous gâchons à la pelle.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 
C’est rapide, sans stress et çà réchauffe.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous avons posé des liteaux provisoires pour coffrer la dalle et aussi des cordeaux pour surveiller l’alignement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La dalle terre est mouillée juste avant la pose. La consistance du mortier est relativement crémeuse. Cà ne sèche pas trop vite donc on a le temps de « bien » travailler. Les joints sont larges, 1cm, çà laisse une marge de manœuvre pour les aligner.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

.

 
Nous vérifions le niveau fini en nous appuyant sur des cales posées ici et là.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un très léger coup de maillet enfonce la tomette de quelques millimètres dans le mortier.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Il ne faut pas trop mettre d’épaisseur de mortier sinon la tomette à du mal à s’enfoncer et risque la casse . C’est à ce moment là que l’on galére le plus. Dans ce cas nous retirons la tomette , gratons le mortier, remoulions un peu et saupoudrons de la chaux pour recoller la tomette.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous passons un coup d’éponge à l’eau claire régulièrement pour enlever toute trace de laitance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Après 24 à 48 heures de séchage, nous attaquons les joints en marchant prudemment sur une planche. C’est un mélange d’1 volume de chaux nhl5 + 1 volume de sable 0/2, assez liquide.

 

On le pose à la spatule.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 
Et on le lisse avec une éponge.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 
Un dernier lavage des tomettes à l’eponge au vinaigre pur…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Il nous restera après 2 ou 3 mois de séchage complet, à imperméabiliser la surface. Nous n’aimons pas l’effet de l’huile de Lin qui fonce les tomettes. Nous passerons donc un mélange d’eau et savon noir.
En attendant , nous marchons sur les tomettes sans aucun probleme en faisant gaffe à ne pas faire de gaffes!

 

BUDGET
Tomettes d’occasion à 20€ le m2 = 120 euros
Chaux NHL5 = 1,5sac pour la dalle = 15 euros
Les joints = très peu de chaux.
Sable environ 200 l = 10 euros.

TOTAL = 150 euros soit 25 euro le M2

 

TEMPS PASSE :
Tri ,nettoyage, patron, découpes = 3 jours à 1 pers.
Pose = 2 jours à 2pers –> 1 poseur, 1 assistant
1 jour à 2pers — 2 poseurs
Joints = 1 jour à 2 pers.

 

║ Laisser un commentaire ║

Les Plafonds – Isolation.

samedi, 27 janvier, 2018 0

Pour l’isolation du toit, nous avons choisi sur la Ouate de Cellulose.
D’après tout ce que j’ai pu lire c’est un excellent matériau pour isoler des combles. Bon déphasage, tres isolant, ecologique… Le fait que ce soit un isolant soufflé et non posé fait qu’il évite aussi d’éventuels ponts thermiques.
La paille en ballot aurait aussi pu être une solution. Mais elle est moins isolante à épaisseur équivalente, il y a surtout le probleme des rongeurs et le poids des bottes de paille. La ouate pour est ultra légère, c’est mieux pour notre structure.
Je suis parti sur un R de 8, ce qui fait 32 cm après tassement. Il faut donc en souffler 40 cm d’épaisseur.

 

Au début j’avais envisagé de la poser à la main au lieu de la souffler à la machine. Mais finalement nous avons craqué pour la technologie, de temps en temps çà fait du bien!

La machine à fonctionné sur le groupe électrogène (3300W), c’était ma principale crainte. Sinon super facile à utiliser. Il faut être deux, un qui charge, un qui souffle.

Nous avons des accès au comble dans les pignons bardés de bois. Pas de trappes prévues depuis l’intérieur car apparemment c’est la merde à isoler. Comme je ne me voyais pas ramper « là-haut », nous avons laissé un trou dans notre frein vapeur. C’est sur que cà a pris plus de temps pour souffler la ouate car nous devions fermer le frein vapeur, fixer les liteaux, passer les gaines elec au fur et à mesure de notre avancée. Mais franchement pas de regret.

 

 

 

La technologie et le gros tas de Ouate.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Avant soufflage, j’ai placé des repères au scotch blanc (brillant) à la bonne hauteur.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Je peux facilement soufflé depuis la plateforme de échafaudage.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On referme au fur et à mesure.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous accédons à notre comble via notre « réservation » dans le frein vapeur.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pour les zones plus éloignées, je monte sur des planches provisoires.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivé au bout du frein vapeur, on accède via le pignon à l’échelle pour souffler les derniers mètres.

Remarque : J’avais pris 3 sac de plus que recommandé, mais ils en auraient fallu encore 3 de plus pour ne pas radiner sur la fin.

 

BUDGET
Ouate de cellulose 77 M2 – sac de 10kg x 85 = 850 euros
Location machine à souffler = 60 euros
Livraison = 60 euros

TOTAL = 970 euros soit 12.5 euro le M2 soufflé

 

TEMPS PASSE :
1 jour à 2 .

 

║ Laisser un commentaire ║

Les Plafonds – Frein Vapeur.

samedi, 27 janvier, 2018 0

Je ne vous avais pas encore parlé de la pose du frein vapeur ayant eu lieu courant octobre.

Nous avons choisi une isolation sur comble perdu. Cela me paraissaient plus simple et plus économique qu’une isolation sur rampant, et surtout c’est une technique qui allait de soit avec notre choix de fermettes.

Avant de commencer la pose du frein vapeur, je devais régler un soucis technique : l’isolation de la lisse hausse. J’ai donc fabriqué à l’aide de liteaux une sorte de caisson le long des murs afin de pouvoir l’isoler. Ces liteaux ne sont pas fixés dans le mur paille mais portent directement sur les fermettes. Il ne sera pas aisé de faire un plafond la dessus mais bon, on verra bien.

 

petit aperçu de ce « caisson ».
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour le frein-vapeur, nous avons pris le Pro-clima DB+. Il est armé avec une trame pour pouvoir supporter le poids d’un isolant. C’est un produit relativement écologique (carton avec un peu de polyéthylène dedans.) Il se vend par laie de différente largeur et donc surface . Après avoir fait un calepinage, j’ai choisi un rouleau pas trop large (plus facile à poser) sans trop de pertes.

 

On coupe d’abord des laies à la bonne longueur.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Puis on le déroule au fur et à mesure depuis notre échafaudage.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme préconisé les laies se chevauchent et le frein vapeur est simplement agrafé tous les 10/15 cm directement sur les fermettes. Le long des murs enduit de terre , c’est la colle Eco-coll de proclima posée au pistolet qui fait l’etanchéité. (et çà marche!)

Un scotch « fait pour » fait l’étanchéité entre les laies.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous avons volontairement laissé une trame libre. Cela nous permettra d’avoir un accès plus facile pour souffler de la ouate. On refermera au fur et à mesure de notre avancée.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ensuite nous posons un réseau de liteaux (25x45mm) perpendiculairement au fermettes. Il est espacé de 60 cm ou nous prévoyons un plafond en bois. Sinon 30 cm ou nous prévoyions un plafond en terre. Un liteau doit dans tout les cas être posé à l’endroit du scotch pour renforcer. On en profite également pour passer toutes nos gaines électriques entre les liteaux et le frein vapeur. On fixe aussi toute nos lisses hautes des futurs cloisons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bordel!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

BUDGET
Frein vapeur Proclima DB+ rouleau 90m² = 174 euros (acheté chez baunativ.de)
Eco Coll cartouche x 2 = 14 euros
Ruban Uni tape 60mm x 3 = 39 euros.
Agrafes galva long 8mm  x 1000= 4 euros
Liteau 25x45mm lg 3ml x 72 = 88 euros
Vis liteau 3.5 x 50 500u = 12 euros

TOTAL = 330 euros

 

 

TEMPS PASSE :
2 jours à 1 pour le « caisson » d’isolation de la lisse haute.
3 jours à 2 pour la pose du frein vapeur.
3 jours à 2 pour les liteaux + lisse haute cloisons.

 

║ Laisser un commentaire ║

L’Arrivée Dans la Maison.

mardi, 16 janvier, 2018 0

Nos petites affaires ont transité avec nous dans la maison dans le Tiers « Habitable ».
Finalement nous n’avons rien terminé dans cette zone 1, et nous vivons donc dans du « Brut de décoffrage ».
C’est quand même la révolution par rapport à la Yourte et nous jouissons d’un certain luxe! Pas de courant d’air, pas de bruit de pluie, de gratte-gratte de hérissons, chiens hurlants et vaches beuglantes à peine audible… Et surtout plus de souris!
Nous perdons certes ce contact privilégié avec la nature et avons l’impression de vivre coupé de l’exterieur, mais finalement c’est assez relaxant comme sensation.
C’est un peu encore le bordel, mais le résultat positif: nous sommes moins stressés!

 

Coin cuisine.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La chambre.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

║ Laisser un commentaire ║

Les Menuiseries enfin!

jeudi, 14 décembre, 2017 3

Je ne vais pas essayer de montrer comment nous avons posé nos menuiseries, je ne pense pas être de bon conseil et malheureusement peu de photos ont été prise.

Voici 2 liens qui permettront à l’auto-constructeur d’y voir plus clair.
http://lesbarboteurs.blogspot.fr/2015/03/presque-hors-dair.html
https://unemaisonenpaille.wordpress.com/2010/05/23/pose-de-menuiserie/

Voici toutefois mon ressenti.

 

C’est vrai que chaque étape de notre chantier « change la vie en mieux », mais je comprends enfin pourquoi la plupart des auto-constructeurs jubilent après la pose de leurs menuiseries.
Dèjà il faut dire que les menuiseries sont une bonne source de stress (parmi tant d’autres), car elles représentent un très gros budget sur notre petite maison et nous avons géré la prise de côtes et la pose.
(Pourquoi une menuiserie coute t’elle aussi chère? Je ne sais pas, certainement la valeur du travail made in France en bois issu des foret française.)

 

Choix des menuiseries

En fait trouver un menuisier n’a pas été si facile. Déjà exit le PVC pourri et moche, le bois exotique souvent d’origine douteuse, reste donc 2 essences « locales » qui dominent : Pin du nord ou Chêne.
Nous avons fait les pages-jaunes et essayé de trouver des menuisiers dans le coin, fait établir des devis… Cela varie du simple au double!
Car voilà il y a le menuisier local qui a ses propres machines, le menuisier ou revendeur (menuisier-poseur ou magasin de matériau) qui commande des menuiseries de marques style bieber, millet… et qui les vends avec sa marge, et il y a Lapeyre qui a ses propres usines et a des bons prix vu le volume qu’ils brassent.
Sur internet il n’y a pas grand chose de concurrentiel niveau tarif en chêne.
Nous avons franchement hésité à passer par Lapeyre et leur gamme sur mesure. Nous avions un a priori mais leur menuiseries semblent de bonne qualité après tout… Par contre je ne sais pas ce qu’ils mettent en lasure, qui ferait passer pour du vrai bois leur gamme PVC imitation bois!
Et puis nous avons eu un devis vraiment pas mal d’une menuiserie familiale à Tournefeuille. Disons que puisque c’était le seul artisan de notre chantier nous nous sommes lâchés à moitié.

 

Pour les dimensions, muni d’un catalogue Lapeyre , j’avais essayer de faire sur plan un « tableau » aux cotes du standard pour éviter le surcout du sur-mesure.
Cela permettait aussi de trouver plus facilement des menuiseries d’occas’ éventuellement.

Cependant lors de la phase « travaux » nous avons négligé les dimensions car nous pensions avoir trouver un menuisier local travaillant de toute façon sur mesure.
Finalement ca ne l’a pas fait (il ne fait des menuiseries qu’en hiver!) et nous avons recommencé nos recherches après coup avec des dimensions hors standard obligatoire.

Sans çà nous serions passés en standard de chez Lapeyre pour économiser de l’argent.

 

La lasure
A ce prix là, le coup de lasure n’était pas compris. Nous sommes partis sur notre lasure maison à base de térébenthine + huile de lin, du plus bel effet.

 

La pose
Nous avons choisi une pose en tunnel, car c’est ce qui nous paraissait le mieux (ratio lumière, esthétisme). Mais je trouve maintenant que c’est la pose qui accorde le moins de souplesse. Pour les dimensions il faut vraiment être au millimètre. Je ne vous cache pas non plus que les tableaux avaient travaillés gravement et sont tout tordus.

La prochaine fois, j’envisagerais donc une pose en applique qui offre plus de souplesse sur les côtes, ou alors il faudrait que j’étudie sérieusement la technique du pré-cadre.

Nous avons pris des mesures en plusieurs points et pris la côte la plus défavorable. A cela nous avons retiré un centimètre. Cela s’est avéré trop juste (à cause du tableau pas d’équerre) et il a fallu raboter toute les menuiseries pour « gratter » encore 1 centimètre. Cà fait quand même mal au cœur d’aller entailler de si belles menuiseries.. et çà double le temps de pose.
En plus je n’avais pas réalisé que les compriband pouvait « absorber » jusqu’à 3cm de vide sans probleme, raison de plus pour prendre de la marge.

Pour la hauteur , j’avais partout vu qu’il fallait faire un rejingot liege sous les fenêtres d’environ 2.5cm. Nous n’aurions pas du avec notre système de pose sur appui bois en pente. Cela s’avère inutile et inesthétique.

Nous avons aussi choisi une bavette de 7 cm sur nos fenêtres. Un plus petit voire aucun aurait été plus joli.

Le compriband de la largeur de la menuiserie (60mm) est vraiment très cher , mais je l’ai trouvé d’occas’ sur leboncoin. Sinon j’aurais envisagé une pose classique avec mastic, fond de joint.

Concernant la visserie, j’avais acheté des vis recommandées par beaucoup : des vis « Toproc ». Là encore très cheres mais trouvées d’occas’. Je ne sais pas si j’ai eu de la sous marque ou si je n’ai rien compris à leur utilisation, car dès la première j’ai foiré le pas de vis car la vis forçait « un truc de malade ». Gros coup de stress et de meuleuse! Je crois que c’est un gadget inutile. Finalement je suis passé par des vis bois « normales » et çà à très bien fonctionné pour moi.

 

Conclusion

Voilà ça à pris du temps à poser , et les vitrages et surtout la porte furent lourds. Nous partirons surement sur du Pin la prochaine fois rien que pour cette raison.

Nous avons encore beaucoup appris et à apprendre mais les menuiseries sont bien là et la maison s’est métamorphosée en lieu accueillant et protecteur.

PS : Il reste encore 4 chassis fixes « maison » à poser. Présentation dans un autre article à venir.

 

Première porte fenêtre.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Vue intérieure.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Coup de lasure par miss Gégé.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La porte d’entrée
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vue du Nord
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

BUDGET
Menuiseries = 7539 euros
Compriband d’occasion « neuf » = 95 euros.
Vis top roc non utilisées d’occas’ = 26 euros
Vis finalement utilisées étant des restes de mon stock = 0 euro
Lasure maison = je sais plus le prix mais on n’en a pas passé beaucoup (1 litre peut être)

 

TEMPS PASSE : (petite journée car hivernale)
1 jour à 3 pour le transport des menuiseries.
5 jours pour le rabotage et la pose (à 2 la moitié du temps).
2.5 jours à 2 personnes pour le lasurage.

 

║ Laisser un commentaire ║

Le Bardage des Pignons.

dimanche, 12 novembre, 2017 1

Au départ, nous avions prévus de réaliser un enduit sur nos pignons (du genre un enduit sur un lattis de bois).
Finalement, un peu lassés par tout ces enduits surtout à cette hauteur, nous nous sommes dit qu’un bardage bois serait plus simple.

Comme toujours nous avons jonglé entre notre budget et le « style », les solutions en termes de bardage ne manquant pas.

 

Pour le bois nous sommes partis sur des planches de douglas rabotées moins chères que les planches de bardage. Nous aurions aussi pu partir sur du bois brut , mais nous préférions la version lasurée pour rester dans l’allure générale de la maison.
Le bardage est vertical à couvre joint dit suédois ou scandinave, histoire de goût et de couleur!

 

Je vous laisse un lien vers un site assez détaillé sur le sujet dont on s’est inspiré : http://tiantrifemochbihan.over-blog.com/article-ar-groc-henn-goat-le-bardage-bois-46052826.html

 

DETAILS CONSTRUCTIFS.

Nous avons commandé des planches de section 2x20cm dans lesquels nous avons délignés à la circulaire les couvres-joints. En gros les couvres-joints font 4cm ou 5cm de large, les planches ce qui reste.
Le clouage des liteaux est fait avec des pointes acier, pour le bardage des clous inox annelés. Quelques vis inox pour les accès aux combles.

 

Pour le reste , c’est JC, ouvrier spécialisé en bois qui s’y colle! Un grand Merci!!

 

Tout d’abord nous avons agrafés un reste de pare-pluie, sur nos montants de fermette de pignons.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On est au millimetre!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La planche horizontale n’est pas recouverte car elle servira pour une future pergola.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plusieurs réseaux de liteaux sont cloués pour rattraper le niveau du mur.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un « trou » est laissé à droite de la panne centrale pour un futur accès.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

CONCLUSION

Ce fut tout de même assez long à réaliser : Pas mal de détails techniques à peaufiner pour arriver au niveau du mur ( d’où le litelage spécial), beaucoup de mesures et de coupes de précisions, et bien sûr 3 ou 4 couches de lasures à passer, mais le rendu est sympa est devrait être encore mieux une fois les pergolas et le vestibule installé.

 

BUDGET :
Douglas raboté à 12 euros / m² ( planches en rab + joint de recouvrement à compter d’ou le prix) = 200 euros.
Douglas brut pour littelage = 35 euros.
Clous + Vis = 40 euros
Lasure maison = je sais plus le prix au m²
TOTAL = 280 euros pour 10 M2 de Bardage à réaliser.

 

TEMPS PASSE :

12 jours à 1 personne.

 

║ Laisser un commentaire ║

Les Enduits de finition extérieurs : La pose.

dimanche, 29 octobre, 2017 0

Nous avions élaboré notre recette il y a déjà pas mal de temps.
Pour rappel c’est ici que çà se passe : http://sauvequipaille.toile-libre.org/les-enduits-de-finition-la-recette/

Nous sommes passé à l’acte au début du printemps et avons terminé début octobre.
Nous avons en effet remarqué que des températures chaudes n’étaient vraiment pas favorables avec un risque accru de fissuration et un mur difficile à « dresser ».
Le temps idéal étant un temps couvert sans pluie.

 

LA PREPARATION:
Nous nous sommes installés dans la maison et avons acheté des poubelles de 70 litres pour y préparer le mélange.

-La veille nous mettons à tremper dans 1 poubelle, 32 litres de terre tamisée pour 12 litres d’eau. Cette quantité est assez précise car c’est elle qui nous donne notre « teneur » en argile finale. Si nous diluons trop alors le pourcentage d’argile ne sera pas respecté et l’enduit sera peut être trop sableux (farinage) ou trop argileux (fissuration)

-Le lendemain nous malaxons cette barbotine et tamisons la quantité désirée dans un tamis de 5mm. Cela permet de n’avoir vraiment aucun grattons.

-Les 2 sables et le blanc de Meudon sont mélangés préalablement dans une brouette.

-Une partie de la barbotine tamisée est mise dans 1 autre poubelle contenant un fond de sable pour éviter que çà colle trop au fond. On y verse le fromage blanc et c’est parti, on malaxe!

-On ajoute le sable au fur et a mesure par pelleté puis on complète avec le restant de barbotine.Dès que le mélange est trop sec nous y versons de l’eau… PAS TROP D’UN COUP! Il ne faut pas que le mélange devienne trop liquide. Nous rajoutons pour notre poubelle a peu près 2 litres au total voir un peu plus.Cela ce fait au juger avec l’expérience qui s’acquière tant bien que mal.

-Nous finissons en ajoutant le mélange d’huile de lin jaune d’œuf, puis les blancs d’œufs. Éventuellement une lichette d’eau au besoin.

-L’aspect final colle sur une truelle retournée avec pas de grains de sable visible.

-Nous préparons 2 poubelles à la fois.

 

LA POSE.
Puis vient la pose… Vous aurez beau lire des livres ou regarder des videos, je pense que seule l’expérience (mauvaise) peut être vraiment formatrice. (à défaut d’un stage, j’imagine).
Nous avons donc réellement galéré au début et il faut faire preuve de patience dans ce grand moment de solitude.
Déjà la consistance de l’enduit est très difficile à appréhender. Trop sec c’est très douloureux pour le corps, l’enduit ne colle pas au mur… Trop mouillé, moins de douleurs mais impossible à faire tenir sur la truelle… Masos, rassurez vous dans les deux cas la douleur est là!

La conséquence: nos enduits EST-SUD EST sont fissurés ; laids et on ne s’est pas fait plaisir… mais à vrai dire on ne les regarde pas.
Les autres sont lisses comme une peau de bébé et on en tire un certain plaisir.

 

L’OUTILLAGE
-1 plateau en bois « maison ».
-1 platoir si possible à bords ronds (rare)
-1 « mini » platoir (pratique pour les bords de fenetres par exemple.)
-1 truelle.

 

LA RECETTE MODIFIEE.
Nous avons aussi du modifier notre recette initiale à cause des fissures, en diminuant la dose d’argile et donc de la barbotine tamisée. Également, par soucis d’économie, le blanc de Meudon et l’huile de lin. voici le nouveau dosage:

-8l d’argile (barbotine tamisée)
-30l de sable (15l de grenade + 15l de calcaire) tamisé.
-2.5l de Blanc de Meudon
-250g de fromage blanc 0%
-5 blancs d’œufs
-La Mayonnaise (5 jaunes d’œufs, compléter le récipient d’huile de lin jusqu’à avoir 25cl de mayo)
-2l d’eau en plus environ.

 

ENFIN LES PHOTOS.

La pose en étape et l’histoire du boudin.

 

Raccord sur enduit sec à la langue de chat.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On présente le boudin.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le boudin rejoint l’enduit du haut.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

On prépare un boudin à poser.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

On étale le boudin.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La gueule des enduits:

 

Un raccord.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les raccords sont très difficiles à masquer.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous tendons un filet pour atténuer le soleil et protéger de la pluie.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un enduit au fini un peu « rugueux » + grêlé.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Premiers enduits = grosses fissures.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Dé-zoomons, c’est plus jolie!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

CONCLUSION.

J’ai l’air de brosser un tableau assez sombre de cette phase des travaux, mais nous sommes très satisfait de nos enduits. La couleur « ocre clair » est comme nous la voulions. Une fois la technique maitrisés, ils sont beaux et transpire le naturel. Pour ce qui est de leur étanchéité à l’eau elle reste encore à démontrer en cette période de sécheresse. Pour une petite pluie aucun problème, l’enduit n’a pas fondu!
Nous avons toujours sous le coude, l’option de passer un badigeon de chaux au cas où.
Et à l’ouest (grêle, orage…) nous avons prévu de mettre une petite pergola couverte pour protéger le mur et il faudra y réfléchir, pourquoi pas une vigne vierge.
Nous aurions pu gérer les raccords en ajoutant des carreaux colorés ou en terre cuite sur la façades. Cà aurait un peu égayé l’ensemble et masqué les défauts. Ca reste encore envisageable à ce stade.
Nous sommes dorénavant de « vrais » pros car finalement le coup de patte et l’expérience vienne vite. Rien n’est insurmontable.

 

QUANTITE :
-24 poubelles de 30 litres préparées = 720 litres d’enduit.
-192l de barbotine tamisée.
-360 l de sable calcaire tamisé.
-360 l de sable de grenade tamisé.
-60 l de blanc de meudon.
-120 œufs.
-6 l d’huile de lin.
-6 kg de fromage blanc.

 

BUDGET :
1 M3 de Sable calcaire (beaucoup de perte au tamisage) = 48 euros.
520 l de grenade = 30 euros
2 sacs de 25 kg de Blanc de meudon = 80 euros.
œufs (pas des bio quand même!) = 20 euros.
huile de lin (bio elle!) = 15 euros
TOTAL = 193 euros pour 70 m² de murs

 

TEMPS PASSE :

Tres variable en fonction de l’expérience. Au départ, je dirais 5 m² à deux personnes pour un gros premier jour (8h), y compris préparation.
A la fin , nous avons fini avec 10 m² en 6h à deux personnes y compris préparation.
La préparation prend 30 minutes par poubelles.
Pour 70 m² nous avons mis 11 jours à 2 personnes.

RATIO :
Avec 1 poubelle (30l environ) on enduit environ 3m² sur 5mm d’épaisseur.
Un poubelle = 30 minutes de préparation + 1 à 1.5h de pose à 2 personnes.

 

║ Laisser un commentaire ║

Le sol en terre – 2eme partie.

lundi, 11 septembre, 2017 0

Plus d’un an après la première couche de Terre-Paille, voici la suite de la réalisation du sol en terre.

[Pour rappel suivre ce lien.]

On peut dire que notre Couche de Terre-Paille à bien vieillie. Nous avions réussi à bien la protéger de la pluie avant la pose du toit.

Comme à chaque nouveauté, nous redoutions un peu la pose de ce sol. Il y a vrai dire très peu de ressources disponibles sur le web et beaucoup de type de sol Terre possible.
Nous avons décidé de faire confiance au livre « construire en Terre facilement » puisque nous l’avions sous la main et que c’est lui qui nous a donné envi d’essayer ce type de sol.
Le probleme c’est qu’il n’y a pas vraiment de dosage de donné. Nous avons donc fait de notre mieux avec notre expérience passée sur les murs.

 

C’est parti:
Le sol n’est ni plus ou moins une couche de corps dans laquelle des graviers sont incorporés. En fait c’est une recette type de béton ou le ciment est remplacé par l’argile avec ajout de paille en guise de ferrailles.

Fini la baignoire! Pour plus de praticité nous avons fait directement tremper de la barbotine dans des poubelles de 80l. Puis nous y avons malaxer le sable et les graviers.
La paille est incorporée après en piétinant avec la méthode de la bâche. Il faut piétiner délicatement à cause de la présence des cailloux mais cela se fait bien.
Gros bonus, vue l’épaisseur de la couche , la terre n’est pas tamisée!!

 

NOTRE RECETTE:
Pour 30 l de terre sèche. (donc 1 poubelle)
-La vielle faire tremper en recouvrant d’eau.
-Le lendemain ajuster l’eau éventuellement selon consistance. (yaourte très épais)
-Malaxer 5 litres de sable (dépend de la teneur en sable de votre argile la notre étant assez sableuse).
-Malaxer 6.5 litres de graviers 4-16 rond (type à béton).
-Incorporer au pied 4 seaux de paille haché (5cm) environ.

–> La consistance doit être assez fluide pour être étalée mais la plus sèche possible. C’est un compromis à trouver. Trop dure elle sera très physique à tirer et à malaxer.

 

La terre non tamisée.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Avant la pose, des « rails », espacés de 80cm, sont mis au niveau fini.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

piétinée…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Et remassée…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Résultat après quelques heures de travail.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les réseaux sont « noyés » dans la terre. Ici, vu le nombre, j’ai quand même fait un peu de mortier chaux pour pas qu’il m’embête de trop.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Des fissures vont apparaitre mais sont facilement bouchable avec un mélange argile/sable.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Zoom sur la consistance très pailleuse.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

La matière est projetée à la main…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Même massée…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

et enfin tirée (!) à la règle biseau.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Les rails sont ôtés au plus vite, dès que plus utiles et rebouchés.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

L’épaisseur varie entre 5 et 20cm selon le niveau fini et la couche de dessous.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

Les différents niveaux correspondent à des finitions futures différentes.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

PS: Il faut penser à damer le sol en cours de séchage (4 ou 5 jours après la pose).

 

Conclusions:
Notre appréhension n’en valait pas la peine. Ca se fait bien!
Le tirage et la pose tire quand même un peu le dos.
Le sol une fois sec est très dur (comme du béton).
Aucun regret, mais c’est un sol qui se mérite (temps passé).
L’étanchéité à l’eau devraient être assurée par la finition.

 

QUANTITES :
-54 poubelles de 30 litres préparées = 1620 litres de matière.
-1620 l de terre.
-270 l de sable 0/4.
-350 l de gravier 4/16.
-7 bottes de paille.
= 25 m² de sol mais à épaisseur très variable (de 5 à 20cm). Moyenne environ 7cm.

 

BUDGET :
Sable 0/4 = 13 euros.
Graviers 4/16 = 8 euros.
Pailles = 14 euros.
TOTAL = 35 euros pour 25 m² de sol. (qui dit mieux?)

 

TEMPS PASSE :
14 demi journées à 2 environs. (Malaxage = 2h à 1 personne, pose = 4h à 1 personne) = 6h à une personne.
= 84 heures de travail soit 3.4 heures par m² sur 7cm d’épaisseur (le revers de la médaille).

 

║ Laisser un commentaire ║

La Pose de la couche de Corps intérieure.

vendredi, 8 septembre, 2017 0

Un petit article qui raconte la pose de la couche de Corps à l’intérieur de la maison début Juin.

 
Je vous avais laissé sur votre faim il y a quelques mois avec la préparation de la bouillasse magique, et tout plein de questionnement du genre: Mais qu’est ce qu’ils fabriquent encore à jouer avec leur pâté, c’est pas encore fini cette maison? Et bien non!

Après quelques semaines de repos (de notre couche de corps, pas nous bien entendu!) nous avons donc récupéré la fameuse préparation et l’avons étalé sur une partie de nos murs intérieurs. Avant étalage, la paille a été « égalisé » à la meuleuse et les trous entre les bottes rebouchés. Rien de nouveau donc par rapport à l’extérieur, si ce n’est la confection d’arrondis au niveau des ouvertures et le passage des réseaux.

 

Les gaines elec seront noyées dans l’enduit. Les boites sont scellées au Terre-Plâtre.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 
Au début je les avais vissé sur un pieu bois enfoncé dans la paille. Finalement ça tient très bien sans.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 
Deux ex-apprentis sont même revenus tellement ils avaient adorés la première fois!.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pour le haut des fenêtres, une trame est agrafée sur la lisse haute. Nous isolons les linteaux en bourrant un Terre-paille derrière.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
 

Attention photo enfin intéressante! : Pour les meubles ou étagères suspendus de la cuisine, un tasseau est vissé dans 2 pieux en bois enfoncé dans la paille. Le tout noyé dans la couche de corps. Bien entendu nous n’entreposerons pas l’argenterie de Mamie et les cocottes en fonte dans ces meubles!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La patronne fignole les arrondis!.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Trame également pour les côtés, piquetée provisoirement en attendant la couche de corps.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

On vous avait promis un miracle… Et non les fissures sont de retour.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le patron feint l’amusement pour attirer des futurs stagiaires.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

PS: Je n’ai pas parlé des appuis de fenêtres intérieurs qui sont réalisés en liège de 6cm. Cela permet de bien isoler l’appui extérieur en bois et çà reste enduisible. De plus amples détails lors d’un prochain article.

 

BUDGET :
Cf préparation

 

TEMPS PASSE :
Plus long qu’a l’extérieur au niveau de la préparation et de l’enduisage des bord de fenêtres. De 1 m² à 2 m² de surface enduite par jour par personne.

 

║ Laisser un commentaire ║