Conception et Fabrication des Fermettes.

mardi, 29 novembre, 2016 1

Cet article est plutôt consacré aux techniciens chevronnés ;-)

La charpente est constituée de fermettes que nous avons pris soin de fabriquer.
Comme simplicité rime souvent avec économie, notre comble sera non habitable et non aménageable, isolé entre solives.

 

Pourquoi des fermettes et non une charpente de type traditionnelle par exemple?
Déjà , d’un point de vue technique, pour que notre mur en paille et ossature CST puisse la porter, il fallait une charpente qui permette de repartir les charges sur l’ensemble du mur.
Ensuite les fermettes restent des éléments aisément constructibles et manipulables (car leur poids est relativement faible), sans engins particuliers, à la force de nos petits bras (dorénavant très gros!).

 

1-LA CONCEPTION

Les fermettes.

La conception est plus compliquée qu’une charpente traditionnelle car finalement moins courante que la bonne vieille charpente. Dimensionnement des bois, contreventements en tout genre, il ne faut pas lésiner…

La forme de la fermette est choisie en fonction de la portée entre les 2 murs porteurs. (ici, un peu plus de 6m)

trussestop

 

J’ai donc selectionné une forme « Queen Post ». Les écartements entre fermettes étant généralement compris entre 50 et 70 cm et les section de bois utilisées étant de 2,7cm ou plus.

 

Le calcul.

J’ai ensuite modélisé la fermette sur le logiciel gratuit FREELEM. Il n’est pas facile d’utilisation, mais plusieurs tutos sont présents sur leur site et permettent de s’en sortir au bout d’un moment. Avant de démarrer, il faut déterminer ses charges d’exploitations, permanentes et climatiques et connaitre les contraintes admissibles (flèches maxi…) du bois. Toutes ces informations sont trouvables sur internet.

Finalement, ce logiciel a permis de déterminer l’écartement des fermettes (50cm) en fonction des sections de bois (12cmx4cm) et de la forme choisie. Pour que le débord de toit de 50cm « passe » , j’ai ajouté des renforts en bout de fermette inspirée de cette photo et de ce document.

cantilevertruss2

fermette

 

Remarque: Il y a beaucoup plus de documents trouvables en anglais (Etat-unis = pays de la fermette) qu’en français. Fermettes=Trusses ; Débords=cantilever ; pignons=gabble…

 

Les Pignons.

Un autre casse tête a gérer, les pignons et leurs débords. J’ai ici mixé plusieurs techniques. Ils sont constitués d’échelles de pignons et de fausses pannes. Il a fallu aussi créer quelques fermettes spéciales et un « mur » pignon type ossature bois.

On voit dans ce document divers pignons possibles:

gableframing1

 

Les contreventements.

Ensuite , toujours en creusant les entrailles web, j’ai déterminé tout les contreventements nécessaires.

cvt

 

Le dessin

Tout ce beau monde est modélisé sur sketchup avec le reste de la maison. Comme d’habitude cela est d’une grande aide pour les détails d’assemblage et de montage. Ca permet aussi d’un simple clic ou presque, de comptabiliser ces débits de bois…

loteaux...

 

2-LA FABRICATION

-Nous avons fabriqué 23 fermettes de longueur 7.30m:
2 fermettes de pignons
2 fermettes « tronquées » (à cause des fausses pannes)
2 fermettes « semi-tronquées » (à cause de la fausse panne de l’angle coupé de la maison)
17 fermettes normales.

 

Pour commencer , nous avons assemblé une plateforme en palettes et planches afin de travailler à plat. Des vis permettent d’aligner et de bloquer les différentes pièces de bois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAici une fermette « semi-tronquée »

OLYMPUS DIGITAL CAMERAassemblage poinçon/entrait avec des vis en biais (6×120)

 

Nous avons tout cloué au clou annelé 4×75 mm. Quelques vis sont également utilisées car taper au marteau faisait tout bouger.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAle clouage

OLYMPUS DIGITAL CAMERAdes vis 4×70 en haut de fermette

 

Le sciage est fait à la scie radiale et aussi à la main pour certaines coupes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Quelques Astuces utiles:
-Pour l’emplacement des clous nous avons confectionné des pochoirs en cartons.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
-Pour éviter le fendage du bois il faut mettre un coup de marteau auparavant sur la pointe du clou.
-Il faut aussi respecter une distance minimale de 2cm entre le bord du bois et le clou. Ces derniers sont espacés de 5 à 7cm.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
-Pour les clous les plus au bords des planches, nous avons fait en plus des prétrous de 3mm.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les pignons sont assemblés sur la dernière fermettes spéciales pour qu’une fois en place cela corresponde parfaitement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois cloué chaque fermette est déplacé au centre de la maison , à plat sur des cales (en 2 tas). Nous y clouons des équerres qui serviront à la boulonner sur la lisse haute.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

BUDGET :

3.3 M3 de bois = 1200 euros
Clous, vis et équerres = 75 euros

TEMPS PASSE :
conception = plusieurs semaines
plateforme = 1 jour à 1
assemblage + sciage = environ 10 jours à 2

 

║ Laisser un commentaire ║

Fermettes

mardi, 22 novembre, 2016 0

Pour les curieux et impatients, voici un aperçu de ce qui se passe depuis un moment sur le chantier.
Plus de détails un jour…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Traitement du bois.

mardi, 22 novembre, 2016 0

Il ne s’agit malheureusement pas encore de whisky maison…

Nous avons revêtu nos entourages de portes et fenêtres d’une petite lasure.
Toujours pour économiser le moindre denier, nous l’avons fabriquée. Voici la recette pour préparer cette lasure dont le coût est un peu moindre que celles déjà toute prêtes du commerce. Je parle bien entendu des lasures écolo.

 

1 – HUILE DE LIN

– Il faut se procurer de l’huile de Lin qu’il faudra faire bouillir afin de la rendre plus siccative. On en trouve de la déjà bouillie mais bien plus cher.

Pour la faire bouillir, je la place dans une grande marmite , sur le gaz. La température doit avoisiner les 120 degrès pendant 2 heures. L’huile est très volatile et inflammable, donc il vaut mieux être au grand air pour le faire.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

– On la laisse ensuite dans des bouteilles se clarifier au soleil pendant minimum 3 jours.

 

2 – ESSENCE DE THEREBENTHINE PURE GEMME

– Il y a deux sortes d’essence: La térébenthine « artificielle » appelée tout bêtement essence de térébenthine fabriquée avec des produits peu fréquentables. La pure gemme issue directement de la distillation de la résine de térébinthe, donc plus saine.
Attention, cela ne veut pas dire que ce n’est pas toxique.
– On peut remplacer cette essence par de l’essence d’agrume hors de prix qui elle est beaucoup plus saine.

 

3 – PIGMENTS

– Si on veut teinter la lasure, on peut ajouter des pigments (minérals). Nous ne l’avons pas fait pour conserver une lasure la plus claire possible. Il peut être toutefois intéressant de le faire pour améliorer la protection aux UV.

 

4 – LES COUCHES

– Une sous-couche composée égale d’huile de lin + essence.
+ Une 1ere couche composée d’un mélange de 2/3 d’huile de lin + 1/3 essence + 1cuillere à soupe de siccatif par litre de lasure obtenue.
+ Une 2eme couche de la même recette.
+ une 3eme couche de la même recette.

 

Je passe les détails d’application de la lasure qui ne diffère pas de ce qui se fait couramment.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le résultat est une couleur satinée et mielleuse. A renouveler bien entendu tout les 3 ou 4 ans selon l’exposition, après un léger ponçage.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

BUDGET : Lasures pour le Traitement des cadres + les futures fenetres+ pergola+bandeaux de charpentes (soit environ 50 m² de bois) = 5 litres d’ huile de lin + 3 litres térébenthine
50 euros environ.

 

TEMPS PASSE :
1 jour pour le nettoyage (éclaboussures d’enduit) + 2 jours pour la lasure à 1 pers.

 

║ Laisser un commentaire ║

La Couche de Corps est terminée.

vendredi, 11 novembre, 2016 0

Le blog n’est pas vraiment à jour, mais nous avons terminé la couche de Corps extérieure depuis quelques semaines.

Voici notre analyse par rapport aux fissures assez nombreuses et larges qui sont apparues. Il y a aussi des zones ou l’adhérence à la paille ne semble par terrible (faïençage).

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

1/ La 1ere hypothèse était le manque de sable, de fibres, et peut être trop de sciure :
Nous avons doublé la quantité en la passant de 3/4 à 1.5 seaux. Augmenté la fibre d’un 1/2 seau de paille et diminuer la sciure de moitié.
–> Nous n’avons pas noté de différence majeure au niveau de la fissuration.

 

2/ 2eme hypothèse, le dosage en eau. Difficile de la diminuer car après il devient difficile de malaxer le mélange au pied mais aussi au malaxeur. Au niveau de la pose çà devient également très physique car il faut beaucoup tirer l’enduit.
En reposant la couche de corps un peu plus longtemps (travail de fermentation), celle-ci devient un peu moins liquide tout en gardant son élasticité.
–> Pas de différence non plus.

 

3/ 3eme hypothèse, un temps de séchage très rapide (selon l’orientation des façades et l’ensoleillement), semble augmenter la fissuration. Nous avions effectué la façade Est par temps chaud et ensoleillé , et c’est vrai qu’elle à beaucoup fissurer malgrès les différents dosages de l’enduit testés. Une solution pourrait être de bâcher pour ralentir le séchage ou de mettre une bonne dose de sciure. La façade Sud a été faite par temps frais et nuageux donc elle n’a finalement pas trop souffert.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

4/ 4eme hypothese , qui est selon nous la plus Vraie, le TIRAGE et LISSAGE de l’enduit. Nous avons remarqué que nos enduits fait en fin de journée ( donc en bas de murs) avaient plus de fissures que ceux en haut de murs. Ceux des angles qui sont des zones très travaillées (tirées plusieurs fois pour avoir un bel arrondi!) n’ont quasiment pas de fissures.

Nous avons fait quelques reprise sur les parties les plus « décollés » et avons lissé l’enduit pendant plusieurs jours pour faire remonter l’eau à la surface (qui par ce fait s’évapore)

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

–>Notre conclusion, un peu tardive, est qu’il faut attendre que l’enduit ait commencé à prendre « un peu » pour le lisser, quitte à y revenir plusieurs fois. Nous appliquerons cette méthode à l’intérieur pour voir si cela fissure moins.

 

║ Laisser un commentaire ║

La Couche de Corps: pose de l’enduit.

vendredi, 14 octobre, 2016 4

La pose de l’enduit a commencé depuis plus d’une semaine et avance à son rythme, lentement mais surement!

Petit tour en image « étape par étape »:

1/Nous vissons provisoirement un liteau de 2.5cm d’épaisseur en bas de mur (sur le solin). Il nous servira de guide pour poser un enduit de niveau.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 


2/Nous mouillons le mur avec une brosse de tapissier et étalons une fine couche de barbotine ayant consistance d’un yaourt. (tout çà sert de colle à l’enduit)

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

3/ Nous réalisons; de bas en haut,  deux « règles de terre » de 10cm de large et distantes de un peu moins d’1 mètre. Elles sont tirées de niveau et seront nos guides pour les enduits du jour.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 


4/ Comme pour les règles, nous mouillons et barbotinons avant de poser l’enduit. Nous utilisons nos mains, mais certains préfèrent la taloche… Nous essayons de mettre  » grossièrement » l’épaisseur nécessaire en prenant pour repère nos règles.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 


5/Ensuite nous utilisons une régle biseautée de 1 mètre, pour tirer l’enduit entre nos règles de terre et ainsi enlever l’excédent de matière. Généralement 4 passages avec la regle droite et 2 passages à 45 degrès suffisent. Nous progressons ainsi de suite jusqu’au bas du mur.
Ici le tirage d’un angle en arrondi.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 


6/ Une fois le bas du mur atteint, nous retirons notre liteau provisoire et clouons des clous de 5cm de longueur. Il serviront d’accroche à l’enduit sur le solin. Les mêmes clous sont positionnés sur les cadre de nos tapées de fenêtres.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 


7/Quand l’enduit est terminé, il est lissé à l’aide d’un plattoir, puis passé à la planche à clou. Ces petits trous fourniront une bonne accroche à la couche de finition.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Remarque: nous laissons des marques de doigts en bordure de reprise d’enduit pour faciliter l’ accroche de la prochaine pose.

 


Le séchage opère en quelques jours. De grosses fissures apparaissent. Même si cela est normal (les enduits à l’argile présentent généralement un fort retrait,d’autant plus quand ils sont fermentés) ,nous avons essayé de modifier la quantité d’eau et de sable de notre enduit pour voir si cela changeait quelque chose et surtout réduisait la taille des fissures. Nous attendons le séchage pour voir le résultat.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

TEMPS PASSE :
De 2 m² à 3 m² de surface enduite par jour par personne.

 

║ Laisser un commentaire ║

La Couche de Corps: préparation de l’enduit.

mercredi, 12 octobre, 2016 0

Premiere partie des Enduits extérieurs, la couche de corps.
Son but est de corriger les défauts de planéité des murs pour pouvoir, après séchage, appliquer un enduit de finition le plus droit et homogène possible.

Cette couche en théorie de 2.5 cm (ou plus si les défauts à corriger sont trop importants) est composée :
-De barbotine (eau + argile)
-D’activateur de fermentation (ici du jus d’ensilage de maïs)
-de sable
-de sciure et copeaux de bois
-de paille hachée et de tonte de gazon.

Voici comment nous procédons pour la préparation de l’enduit:

1/LE TEST

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous avons préalablement fait de petits test de dosage d’enduit sur une botte de paille. En jouant sur le rapport Barbotine/Sable/Fibres.
Nous sommes partis sur la recette de basse de Tom Rijven:
-3 volume de barbotine
-+/- 1 volume de sable
-1 volume de sciure
-1.5 volume de tonte
-1.5 volume de paille hachée

Le but du test est d’obtenir le minimum de fissures avec le minimum de sable.
Notre terre, très argileuse était toutefois assez sablonneuse, nous avons donc choisi  un volume de sable de 3/4.

EDIT=Finalement, après nos premiers jours de pose, il faut dire que l’enduit fissure beaucoup. Nous avons augmenté la dose de sable à 1 volume,diminué la sciure à 3/4 et passé la paille à 2 volumes. Malgrès tout Tom Rijven indique que les fissures font parties du processus et qu’il n’y a pas lieu de paniquer! Il y aura seulement plus de boulot de rebouchage avant la pose de la couche de finition.

 

2/LES INGREDIENTS

Il faut tout d’abord tamiser l’argile pour obtenir un grain qui se dissoudra parfaitement. La règle est d’avoir une taille de grain du tiers  de l’épaisseur de l’enduit. Notre enduit faisant 2.5cm, un grain d’environ 8mm est idéal.
Pour cela, nous avons fabriqué un tamis à l’aide de 2 morceaux de grillage à lapin carré de maille 19mm. En les superposant nous obtenons une maille de 9mm environ. Nous mettons en place notre tamis à 45° près de notre tas.

Ici, un ouvrier bénévole à l’œuvre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le trésor est ensuite transporté dans une baignoire ( 3 brouettes) ou il sera mis à tremper au minimum 12h.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Après un passage au malaxeur, nous transférons ensuite la barbotine ainsi obtenue dans une poubelle plastique de 70l, notre malaxeur n’étant pas assez puissant pour pouvoir préparer le mélange directement dans la baignoire. Nous dosons à peu près 30 litres de barbotine.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

A cela nous ajoutons, 1/2 litre de jus d’ensilage de maïs, obtenu en laissant tremper du maïs d’ensilage dans de l’eau pendant quelques jours.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous malaxons et ajoutons, 10 litre de sable environ, puis 10 litre de sciure.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Il est temps de passer au malaxage au pied, pour incorporer les fibres dans le mélange. (pas possible au malaxeur).  Rien de bien compliqué ou traumatisant à cela, bien au contraire, nous aimons cela!.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois prêts, les enduits sont stockés sous bâche noire et laisser minimum 3 jours  avant utilisation, afin que la fermentation s’active. Ils peuvent même rester quelques mois ainsi.

Merci aux participants pour notre 1ere préparation d’enduits!

 

TEMPS PASSE :
Pour 1 baignoire de barbotine, soit 150 litres d’enduit environ:
Tamisage de la terre à sec = 45 minutes à 1 personne.
Malaxage et foulage  = 1h30  à 2 personnes.

 

RATIO :
Pour l’ensemble de la maison, les enduits intérieurs + extérieurs = 140 m².
–> 140 x 2.5cm d’épaisseur = 3.5 m3 d’enduits (3500 litres).
–> 3500/150 = 23 baignoires à tamiser
–> = 2.1 m3 de terre + 0.7 m3 de sable + 0.7 m3 de sciure + 2.1 m3 de fibres + 35 litres de ferments.

 

BUDGET :
La seule chose à acheter est le sable à 40 Euros / m3 soit 30 €.

 

║ Laisser un commentaire ║

La préparation des murs.

mardi, 27 septembre, 2016 0

Nous préparons les murs avant d’appliquer les enduits.

C’est une affaire de choix, nous préférons passer un peu de temps sur cette étape afin de passer le moins possible de volume d’enduits (long à préparer) et d’avoir un rendu assez lisse. Notre enduits devrait faire 2.5cm d’épais ce qui laisse en effet peu de marge pour rattraper les défauts.

Pour cela, nous bouchons les trous visibles. Un avantage indéniable de la technique CST et de ses montants de 2.5cm, c’est qu’il n’y en a quasiment pas. Les trous se retrouvent donc surtout au niveau des montants des fenêtres, là ou les bois étaient plus larges.

Un bon vieux terre paille fait l’affaire.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Préparation des angles arrondis, là encore une histoire de gout.
Nous agrafons une trame qui sert de « panier » à terre paille et essayons de donner un semblant d’arrondi au solin
 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Passage à la tonte « disqueuse ». Nous perdons un peu de notre barbotine imprégnée, mais au moins c’est plat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un dernier détail qui n’est pas en photo le bouchage au Terre paille des linteaux au dessus des fenêtres à l’aide de clous pour l’accroche.

 

TEMPS PASSE :
Tonte des murs estérieurs= 6h à 1 personne
Bouchage des trous(à terminer) = 3 jours à 1
Habillage des angles = 3 jours à 1

 

║ Laisser un commentaire ║

La Lisse Haute.

mardi, 27 septembre, 2016 0

Dernier élément des murs, la lisse haute.
Son rôle est d’offrir un support de fixation aux fermettes et de ceinturer les murs entre eux pour augmenter leur rigidité.
Loin d’être une simple formalité, il s’est avéré que ce fût pour l’instant la chose la plus désagréable que j’ai eu à faire sur le chantier.
Cela est surement du au travail en hauteur (déplacement d’échafaudage, montée/descente..), aux conditions climatiques pluvieuses et venteuses (bâchage et débâchage quasi quotidien), ainsi qu’une certaine impatience liée à la hâte de commencer les enduits…
Bref à noter un temps passé non négligeable et pas imaginé au départ.

Les Etapes :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

1/LES FENTES.
Même principe que sur les bottes intermédiaires donc, la création d’une fente pour pouvoir y glisser un liteau de 2.5x5cm. Pour ce dernier étage, comme indiqué dans l’article précédent ; celles-ci ont été réalisés à la scie alligator avant la pose.
Si des fentes étaient à retravailler, je l’ai fait à la disqueuse/meuleuse.

2/LA MISE A NIVEAU DES BOTTES ET DES MONTANTS
Avant cela , il a fallu mettre de niveau toute les bottes du dernier étage, certaines étant plus hautes que d’autre.(du fait du hasard pour les murs sans fenêtres et au dessus des linteaux pour les fenêtres). J’ai donc choisi une côte moyenne pour mon niveau final. Pour les botte trop hautes, j’ai joué de la scie alligator. Deux ou trois bottes étaient trop basses,nous les avons complété avec du terre paille. (on parle ici de 3 ou 4cm!).
Les montants bois qui dépassent sont coupés à la scie égoïne.
[J’insiste sur le fait qu’il est important de prendre de la marge pour la longueur des montants d’ossature pour s’économiser du boulot, car finalement on ne peut pas connaitre leur hauteur définitive avant que les murs ne soient terminés. Ici les murs sont plus haut de 10cm par rapport à la côte initiale.]

3/LA FIXATION DES LITEAUX
Comme pour les autres avec des vis de 4×60 dans les montants. Je les aussi ai coupé en biseaux pour les jonctions et j’ai essayé de conserver des grandes longueurs.

4/POSE DE LA LISSE
Section de 4.5x35cm. Longueur entre 3m et 3.5m.
Petite surprise au passage, les bottes, une fois posées, mesurent plûtot 39cm au lieu des 35cm prévus. La lisse aurait donc du faire dans l’idéale 40cm. Je me suis aligné à la facade extérieure et il faudra trouver une astuce pour combler le vide à l’intérieur.
La lisse est alignée au cordeau et visser en quinconce sur les liteaux par des vis de 5×90 tous les 50cm.

5/POSE DU BANDEAU
Section de 4,5x10cm.
J’ai prévu en plus un bandeau tout autour de la maison. Il renforce la structure et servira également de support de fixation aux futures pergolas, étant donné qu’une fixation dans un enduit terre n’est pas vraiment pratique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

TEMPS PASSE :
6 jours à 1.

║ Laisser un commentaire ║

La dernière botte.

mardi, 13 septembre, 2016 0

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons enfin terminé la pose des bottes.
Ce 6e et dernier étage de bottes nous à un peu lassés et usés il faut le dire et nous sommes bien content de bâtir une maison en Rez de chaussée!

Je vous laisse en compagnie de fraiches photos et de mes commentaires toujours aussi passionnants bien entendu.

 

Ce dernier étage à quelques spécificités:
-Comme nous ne pouvons pas de nous servir des montants d’ossature pour faire levier sur les bottes (cf pose des bottes), il faut toute les sangler. (et laver à chaque coup les sangles)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

-Pour les liteaux, je souhaitais créer une bonne ceinture et donc me servir de 10×2.5cm au lieu des 3×2.5 utilisés sur les étages inférieur. Cela faisait quand meme une belle saignée à faire dans la botte, ce qui techniquement était impossible (pas les outils pour, trop long, top fragilisant). Finalement je suis parti sur des 5×2.5. Nous faisons donc les pré-saignées à la scie crocodile (Au passage, la dewalt n’est pas du tout pratique pour cela. La seule chose de pratique avec elle , c’est sa longueur de lame pour scier les bottes en deux)
-Certaines bottes sont à recouper en hauteur (au dessus des porte et fenêtres).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

-Avant la pose des bottes au dessus des linteaux (point thermiquement faible), nous y avons mis 6 cm de laine de bois qui est un excellent isolant. (un R de 1.6 environ).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

ET voila le travail! Le tout dans son paquet cadeau pour éviter de trop prendre l’eau avant les enduits qui vont suivre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

║ Laisser un commentaire ║